Langue : 
Devise :   $ - USD
Invest c'est aussi
Devenir partenaire
Contact France
Rodolphe Furnari
tél port 06 27 56 36 68
Fabrice Vandenhende
Tél fixe : 09 81 77 97 85
Responsable Benelux
+32 498 111 222
Contacter un conseiller
Mon compte
Connectez-vous ou
inscrivez-vous !
S'inscrire
Vos dates de séjour
Vos dates de séjour
Votre étude de défiscalisation personnalisée
Dollar américain
Dollar américain
(USD)
Dollar américain
Dollar américain
(USD)
1 USD = 1 USD
1 USD = 1 USD
Actualité
22/06/2015 | www.blogs.mediapart.fr
Quand on écrit un reportage, on n'a pas la place pour tout et n'importe quoi. Et pour raconter le tout et le n'importe quoi de Détroit, il faudrait un livre...
Vous recherchez...
Type de bien :
Budget :
Surface :
D'autres villes disponibles :
Invest Dallas Invest Las Vegas Invest New York Invest Miami Invest Orlando Invest Los Angeles Invest Atlanta Invest Bali Invest Marrakech Invest Thaïlande Invest Espagne Invest Portugal Invest Ile Maurice Invest Montréal
NOS COUPS DE COEUR
Actualité
29/06/2017 | www.quebec.huffingtonpost.ca
La maison de Madonna dans l'état du Michigan est a vendre. Avis aux intéressés, la maison d'enfance de la Material Girl est maintenant offerte sur le...

MAKING-OF. Détroit pense et donc il est.

Lundi 22 Juin 2015 dans : Economie

Quand on écrit un reportage, on n'a pas la place pour tout et n'importe quoi. Et pour raconter le tout et le n'importe quoi de Détroit, il faudrait un livre entier.

Je tenais à écrire une sorte de "making of" pour ajouter quelques détails qui me semblaient intéressants à savoir.

Car depuis dix mois maintenant, je respire Détroit.

Tous les jours, je respire son passé, celui du racisme. Les émeutes raciales de 1967 ne sont qu'un des symptômes de la crise qui a détruit la ville. "Émeutes.." ce mot à géométrie variable. Du côté de certains militants noirs américains, on parle de Rébellions. Peut-être même de Révolution. C'est ainsi que l'on met sur le dos de la communauté noire le départ des blancs dans les banlieues. Le "white flight", la fuite des blancs, est ancré dans la moelle d'une ville qu'ils ont abandonnée lorsque la municipalité a autorisé les familles noires à inscrire leurs enfants dans l'école qu'elles souhaitaient.  C'est ainsi que j'ai compris que blancs et noirs ne pourront jamais faire partie de la même communauté, car ils ne partageront jamais la même histoire. Elle est essentielle pour comprendre comment les tensions raciales existent toujours. Et comment elles déchirent la ville en deux camps.

Tous les jours, je respire son présent, trouble, mené par quelques milliardaires, un maire blanc, des hipsters, des Détroiters de toujours, et une population pauvre qui n'a plus le goût de la lutte. Le centre-ville a repris des couleurs, on s'y promène, on y fait la fête. Mais quand on s'éloigne, juste quelques kilomètres plus loin, on trempe dans le Détroit des pauvres. Celui des habitations qui ne sont plus entretenues, mais où des enfants jouent dans les décombres de la demeure d'à côté. On écoute les histoires douloureuses de saisies immobilières, de coupures d'eau, de familles éclatées. J'ai compris que tous les maux qui existent aux États-Unis se sont insidieusement concentrés dans cette même ville.

Quand on habite à Détroit, on veut trouver la solution à son problème. Des conversations sur ce thème, j'en ai eu des centaines d'heures. Ça donne quelque chose comme : si seulement A/B+C-(E-D)2 = cette ville idéale dont tout le monde rêve.

En clair, on se dit que tout irait mieux si les Détroiters avaient un travail. Un travail donné par les entreprises qui se sont déplacées dans les banlieues. Des entreprises qu'il faut convaincre de revenir grâce à la baisse du taux de criminalité. Une baisse qui l'on pourrait réaliser grâce à plus de polices et un bon système scolaire. Un système scolaire sans le sou et plus que cassé.. Personne n'en veut, de ce problème politique. Et c'est là que tout s'arrête. L'école. Vous connaissez la série The Wire? Et bien Détroit, c'est comme Baltimore, avec des milliers d'habitants et des centaines de kilomètres carrés en plus.

Tous les jours, je respire son avenir. Ses constructions, ses jeunes talents pleins d'idées, ses jeunes fermiers blancs qui veulent faire pousser des carottes dans la Motown, ses nouveaux restaurants qui ouvrent chaque mois. Et j'ai compris. Compris que le nouveau Détroit, c'est celui des blancs. Ceux-là même qui ont fui Détroit depuis les années 50, quand l'industrie automobile a peu à peu abandonné la Motor City à son propre sort. J'y ai vu le plan des milliardaires : celui de faire de Détroit une aire de jeu pour adultes des banlieues.

Cette reconstruction manquée, c'est l'histoire du capitalisme qui a fondé une ville et l'a anéanti. Puis l'a reconstruite à son image : une enveloppe séduisante qui cache un accord léonin.

Il y a bien une question que j'aimais poser aux laissés-pour-compte parce que moi-même, j'étais désabusée par la tournure de l'histoire. Je leur demandais: "au final, êtes-vous déçu de ce qu'il se passe Détroit?".  C'était à ce moment-là que je voyais, à chaque fois, à travers leur regard, les idéaux brisés des Détroiters. Détroit aurait pu être hors du système. Elle aurait pu être LA ville où l'on n'a pas besoin d'argent pour se faire entendre, mais au contraire, la nécessité de posséder une richesse intellectuelle et communautaire. Elle aurait pu être la ville de ceux qui ne trouvent pas leur place dans une société divisée par ceux qui possède, et ceux qui survivent. Détroit, cette ville laissée à l'abandon par son industrie, sa municipalité, l'État du Michigan, par les gouvernement Nixon-Ford-Carter-Reagan-Bush-Clinton-Bush-Obama, aurait pu être cette ville nouvelle, postcapitaliste, menée par les communautés qui l'habitent, qui la font vivre, qui la nourrissent.  Un rêve broyé à coup de pelleteuses et de taxes pour effacer les erreurs du passé.  

Ce que le capitalisme ne pourra pas détruire, c'est l'essence de la ville, son atmosphère nihiliste qui m'a pris aux tripes jusqu'à l'écoeurement. Parce qu'on en veut plus jusqu'à en avoir de trop. Parce qu'elle est shizophère et chimérique. Parce qu'elle est tout, et n'importe quoi.

Détroit vit, pleure, crie, rie, respire. Elle n'a peut-être pas le Wall Street de New York, ou les start-up de San Francisco, ou encore les starts de Los Angeles, mais elle a bien plus que cela, elle a un coeur.

Partager :  
Investir dans l’immobilier aux Etats-Unis, à Detroit - Michigan
 
Crise des subprimes, chute des prix de l’immobilier jusqu’en 2009, dollar faible par rapport à l’euro, phase de stabilisation des prix depuis 2010, l’investissement immobilier aux Etats Unis est aujourd’hui un placement intelligent et lucratif.
C’est à Detroit que les prix ont le plus chuté en 2008.
Destination en plein renouveau de développement économique, Detroit propose actuellement des biens immobiliers de qualité à bas prix et attire de nombreux investisseurs.

Acheter un appartement, une maison ou une villa à Detroit est donc une excellente opération immobilière !

A l’image de la ville, le marché immobilier de Detroit offre des biens variés. On peut y trouver des maisons , de volumineux appartements lofts , des petits immeubles . Et les logements offrent généralement aux investisseurs beaucoup de rendement.
Le rendement locatif net est en moyenne de 9.5%.
Si la rentabilité locative n’est pas négligeable, le très gros point fort de Detroit pour les investisseurs est son prix d'achat très attractif est la plus-value exceptionnelle réalisable dans le cadre d’une revente future.

Notre équipe française INVEST DETROIT est spécialisée dans la vente de biens immobiliers, l’investissement immobilier et l’accompagnement des francophones dans leurs démarches d’achat immobilier à Detroit. En relation quotidienne avec nos collaborateurs de Detroit, nous vous conseillons utilement dans la préparation, la réalisation et le suivi de votre investissement immobilier américain. Gestion locative, déclaration fiscale, travaux éventuels, entretien des logements, démarches administratives (visa, green card, LLC, etc.), nous vous assurons un service haut de gamme et sur-mesure.
Devenez facilement propriétaire à Detroit !
Contactez-nous.